Ella dans Lady Helen & le club des mauvais jours
Angleterre,  Illustration,  Illustration & Article,  Illustration et Livre,  Livre jeunesse,  Magie,  Mystère

Lady Helen & le club des mauvais jours

Lady Helen : L’aventurière intrépide en jupon.

Bonjour ami(es) lecteur(-ices),

Comme c’est agréable de vous retrouver!

Aujourd’hui nous allons encore nous plonger dans une atmosphère londonienne, magique et…historique…avec Lady Helen & le club des mauvais jours.

Alison Goodman, l’auteure, a fait un véritable travail de fourmi pour nous faire vivre avec une précision d’horloger 🕰️ la période de la Régence en Angleterre. Rien n’est laissé au hasard : la météo, les lieux, la chronologie des événements et la mode de l’époque décrite comme dans un magazine de mode.👗

Pas d’inquiétude, chers amis lecteurs! Ce n’est en aucun cas un cours d’Histoire complètement indigeste et soporifique, au contraire…

L’histoire de Lady Helen & le Club des Mauvais Jours.

Résumé.

« Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage. Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ? »

Adrienne en fidèle servante de lady Helen... Mais que tient Ella?

Parlons un peu de Lady Helen.

Toutefois, l’originalité réside dans le personnage de Lord Carlson, qui n’est pas uniquement un chevalier faisant chavirer les coeurs mais un Vigilant au pouvoir exceptionnel, qui appartient au Club des mauvais jours dont le but est de tuer les Abuseurs (monstres meurtriers)  pour protéger l’Angleterre de leur menace!

Et ce n’est pas tout ; c’est lui qui va faire prendre conscience à Lady Helen qu’elle possède elle aussi des pouvoirs de Vigilante, hérités de sa mère. 

Lady Helen n’est pas au bout de ses révélations, hormis le fait d’avoir une force colossale elle apprend que le médaillon hérité de sa mère n’est pas uniquement un souvenir mais un outil pour débusquer les auras des Vigilents!

Ajoutez à cela, un prétendant Lord Selburn qui veut l’épouser, et un oncle qui veut se débarrasser d’elle!

Bien qu’un peu déboussolée Lady Helen peut heureusement compter sur sa femme de chambre Darby qui est le symbole même de la dévotion et de la fidélité.

Allons un peu plus loin…

Toutefois, l’originalité réside dans le personnage de Lord Carlson, qui n’est pas uniquement un chevalier faisant chavirer les coeurs mais un Vigilant au pouvoir exceptionnel, qui appartient au Club des mauvais jours dont le but est de tuer les Abuseurs (monstres meurtriers)  pour protéger l’Angleterre de leur menace!

Et ce n’est pas tout ; c’est lui qui va faire prendre conscience à Lady Helen qu’elle possède elle aussi des pouvoirs de Vigilante, hérités de sa mère. 

Lady Helen n’est pas au bout de ses révélations, hormis le fait d’avoir une force colossale elle apprend que le médaillon hérité de sa mère n’est pas uniquement un souvenir mais un outil pour débusquer les auras des Vigilents!

Ajoutez à cela, un prétendant Lord Selburn qui veut l’épouser, et un oncle qui veut se débarrasser d’elle!

Bien qu’un peu déboussolée Lady Helen peut heureusement compter sur sa femme de chambre Darby qui est le symbole même de la dévotion et de la fidélité.

«Il est parfois impossible de choisir pour le mieux.

Il faut simplement choisir.»

Petites notes perso.

J’avoue que les 568 pages peuvent effrayer mais le style est très fluide, alerte, il n’y a aucune longueur rébarbative.

Le tome I plante l’action et les personnages : l’amour, les pouvoirs magiques, tout cela, mélé à des rebondissements récurrents, et à des faits historiques parfaitement retracés et voilà que, ce qui pourrait passer pour un livre indigeste, se déguste comme un nuage de crème chantilly.

Je n’ai pas encore lu le tome II  mais je ne vais pas tarder. Je suis impatiente de savoir quelles aventures attendent Lady Helen : Va-t-elle se marier avec Selburn ou va-t-elle- succomber à Lord Carlson? Est-ce que Lord Carlson a vraiment tué sa femme ? Et enfin, qui est l’Abuseur Suprême?

Tant de questions qui restent en suspens auxquelles je veux des réponses!

Dire que j’ai A.D.O.R.E. ce livre, est-ce bien utile?

J’espère que ce post vous aura donné envie de lire ce livre. 

Bonne lecture…

                      Si ce post vous a plu n’hésitez pas à me laisser un commentaire! 😄

  Ci-dessous la référence du livre 😉

Titre : Lady Helen

           & le Club des Mauvais Jours                    

Auteur : Alison Goodman

Edition : Gallimard Jeunesse

Nbs de pages : 568 

ISBN : 978-2075107594

Ça vous dit de suivre les aventures 

d’Ella ou la Magie des livres 

sur instagram? 

Ella ou la magie des livres.

8 commentaires

%d blogueurs aiment cette page :