Anne Shirley,  Illustration & Article,  Illustration et Livre,  Livre jeunesse

Anne et la Maison aux Pignons verts.

Anne et la Maison aux Pignons Verts une révélation poétique.

Bonjour ami(es) lecteur(-ices),

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour un post qui m’a donné beaucoup de difficultés.

Non que je ne savais pas comment en parler car il ne m’avait pas plu mais comment être à la hauteur d’un tel chef d’oeuvre!🥰

Anne et la maison aux Pignons Verts de Lucy Maud Montgomery est bien plus qu’un livre jeunesse à succès.

C’est une révélation poétique et littéraire pour ceux qui le lisent. J’ai découvert Anne sur le tard. Certaine que ce livre était plein de bons sentiments! Le dessin animé que je regardais enfant? Je n’en avais pas gardé un souvenir impérissable, alors le livre, bof! Comme j’ai eu tort!!🥲 La plume de Lucy Maud est si belle, le portrait qu’elle dresse de cette petite orpheline de 11 ans malmenée par la vie mais qui n’a de cesse de s’émerveiller et d’apprécier la beauté du monde qui l’entoure m’a émue aux larmes!🥺

Un problème c’est posé à moi : Comment lui rendre hommage? Alors j’ai eu envie d’employer le moyen le plus simple et le plus sincère, celui du coeur… Prêt(e) à pousser le portail de Green Gables avec moi pour rencontrer ANNE?

Anne et la Maison aux Pignons Verts : une ode à l’espoir.

Résumé.

Matthew et Marilla Cuthbert, frère et sœur, vivent ensemble. Ces deux célibataires endurcis veulent adopter un petit garçon pour qu’il aide à la ferme. Quelle fut leur surprise quand ils voient débarquer une petite fille rousse, le visage constellé de tâches de rousseurs et maigrichonne! Débarquée par erreur sur l’île de Saint Edouard, Anne Shirley va immédiatement charmer Matthew ! Son bavardage incessant, ses réflexions pleines de poésie et son optimisme plaisent à ce vieux garçon taiseux! En sera t il de même pour sa soeur Marilla?🤔 Pas vraiment… Elle veut la renvoyer à l’orphelinat! La grande joie d’arriver à Green Gables se transforme en inconsolable chagrin. Pauvre petite Anne, décidément personne ne veut d’elle… Est-ce que Marilla va finalement adopter cette petite fille débordante  de charme, de générosité et d’amour? Anne va-t-elle se sentir bien à Avonlea? Et quels trésors se cachent au fond de son coeur?

Pour le savoir il vous faudra lire le livre! 😉

Ella dans Anne of green gables
Ella alias Diana Barry et Adrienne alias Anne Shirley devant Green Gables...Les chanceuses!

Anne Shirley « une bien étrange petite créature ».

Le caractère d’Anne est très affirmé. Livrée à elle même dès la petite enfance, elle a dû apprendre à se défendre! Elle peut se montrer colérique, en particulier quand on critique son physique! Elle déteste ses cheveux roux et ne se trouve pas jolie! Alors quand Gilbert, un camarade de classe la surnomme « Carotte » elle lui casse son ardoise sur la tête et promet de ne plus JAMAIS lui adresser la parole!!!! Selon moi, la rancune qu’elle nourrit envers lui est disproportionnée surtout quand ce dernier fait d’énormes efforts de réconciliation.

Cette petite fille solitaire va trouver une amie « de coeur » en la personne de Diana Barry (une petite fille de son âge!). Leur amitié sincère fait la joie d’Anne qui n’avait jusqu’à lors que des amies imaginaires!

Amoureuse des livres, rêveuse et contemplative, elle a une imagination débordante ; qui l’aide à tenir bon pendant les années où elle a été négligée. Toutefois, son imagination l’empêche de s’encrer dans la réalité! En tout cas c’est le reproche que lui fait Marilla… Ce que je note pour ma part, c’est que l’imagination est un mécanisme de défense vital que développent toutes les victimes quelque soit leur malheur! Alors oui, Anne embellit tout! Noms d’avenues, noms propres tout y passe! La notion du « Beau » occupe une place importante dans l’univers d’Anne… Tout doit être beau; et quand elle aime profondément quelque chose elle a besoin d’employer de « grands mots » pour insister!

Ses émotions sont décuplées! Pour elle tout est tragique ou flamboyant, l’entre-deux n’existe pas. De grandes joies succèdent de grandes peines toujours de manière disproportionnée. Exaltée, ainsi se veut la petite « Anne avec un E »!

Petite citation...

Un autre trait de son caractère concerne la facilité avec laquelle elle fait des bêtises! C’est bien involontaire ! Et comme elle le dit elle même : 

« Tu vois Marilla, l’avantage c’est que je ne commets jamais deux fois la même bêtise! (…) C’est encourageant! Il doit y avoir une limite au nombre de bêtises qu’une personne peut inventer! Et quand j’aurais atteint cette limite ce sera terminé ; Tu ne peux pas savoir à quel point cela me réconforte! »

Qui est Lucy Maud Montgomery?

Elle est née en 1874 sur l’Ile du Prince Edouard! Elevée par ses grands parents à Cavendish à la mort de sa mère, la petite fille solitaire trouve du réconfort très tôt dans son imagination et la nature environnante…comme Anne. Comme Anne, elle invente des amies imaginaires, Lucy a une amie de coeur : Amanda. Sa propre vie lui inspirera celle d’Anne! 

Le village d’Avonlea, existe… mais c’est une reproduction de celui du roman. Le «vrai» Avonlea, près duquel a poussé le «faux», s’appelle Cavendish et se trouve dans le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard.

C’est la maison de ses grands parents qui lui a inspiré la description de Green Gables!

Devenue institutrice, Lucy commence à écrire les aventures d’Anne! Elle tente de les faire publier mais en vain!😱  Aucune maison d’édition n’en veut!!! Heureusement, les éditions L.C.Page & Co publieront en 1908 Anne et la Maison aux Pignons Verts! Non seulement le succès est immédiat, mais les lecteurs insisteront pour une suite, ce qui entrainera la parution de 7 autres volumes.

Un véritable exploit qu’une femme puisse vivre de sa plume au début du siècle!

Mark Twain (le papa de Tom Sawyer et grand écrivain américain) décrit Anne comme « l’enfant la plus charmante, touchante et attachante depuis l’immortelle Alice! ».

Quel bel hommage!

Anne rencontrera son public français en 1986! Un peu tard…

Vendus à 60 millions d’exemplaires Anne reste une référence! Il me semble réducteur de réserver ce livre à un jeune public parce que je suis intimement convaincue que les adultes, en tout cas certains, sont sensibles à la poésie de Lucy Maud Montgomery!

Petites notes perso.

Les mots me manquent pour exprimer tout l’amour que j’ai ressenti pour Anne. Oui de l’amour, j’assume le choix de ce mot. Grâce à la traduction de Monsieur Toussaint Louverture, j’ai réalisé combien il est fondamental de respecter les tournures de phrases, de rester fidèle à ce que l’auteure a souhaité transmettre à son lecteur. Je suis persuadée qu’une autre traduction m’aurait moins touchée.

Ce livre est un enchantement pour l’âme! Poignant sans être larmoyant, il nous insuffle une belle leçon de vie!  Anne, petite résiliente qui à force d’y croire atteint ses rêves : avoir une famille et être aimée…

Bonne lecture…

                      Si ce post vous a plu n’hésitez pas à me laisser un commentaire! 😄

  Ci-dessous la référence du livre 😉

Titre :     Anne de Green Gables.              

Auteur : Lucy Maud Montgomery

Edition : LOUVERTURE 

Nbs de pages : 384

ISBN : 978-2381960081

Ça vous dit de suivre les aventures 

d’Ella ou la Magie des livres 

sur instagram? 

Ella ou la magie des livres.
Commentaires fermés sur Anne et la Maison aux Pignons verts.